Chargement Évènements

Conjugaison, pronoms personnels, onomatopées… tout est bon pour doper le langage. On apprend en riant, on rit en apprenant ! Seul en scène, François Mougenots pourrait être un exemple de la manière dont les enseignants devraient faire aimer la langue de Molière. A la manière de Raymond Devos, cet humoriste jongle avec la langue française… un pretexte étonnament inépuisable. | jacques voisin

Aller en haut